+4179 946 20 43 info@caryl-treuthardt.ch

Le B.A.-BA de la photographie animalière

Pour faire de la photographie animalière, on démarre pas n’importe comment, quelques trucs et astuces pour bien démarrer! 

La photographie animalière

Quand on parle de photographie animalière les gens nous imaginent souvent en tenue de camouflage à ramper dans la nature, ce n’est pas faux, mais ce n’est pas vrai non-plus! Laissez moi vous expliquer le B.A.-BA de la photographie animalière.

Tout d’abord, il existe de nombreuses espèces animales et de nombreuses techniques pour pouvoir les photographier! Et dans tout ça, toutes les techniques ne sont pas adaptées à tous les animaux, alors laissez moi vous présenter ces différentes techniques, ainsi que les différentes manières de les pratiquer. 

La billebaude

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la billebaude est le nom d’une technique de chasse qui consiste à chercher au hasard ses proies. Dans la photographie animalière, c’est la même chose, il s’agit de se promener un peu au hasard et de voir ce que l’on pourrait rencontrer sur notre chemin. Par exemple, le cerf rouge pris ci-contre l’a été lors d’une promenade en forêts en Irlande. 

Mais, il est quand même important de sélectionner l’endroit où l’on va se promener en fonction de ce que l’on aimerait voir! On ne va pas aller se promener en haute montagne et espérer croiser un cerf. Il faut quand même connaitre le milieu dans lequel se trouvera l’animal qu’on aimerait observer. 

Attention toutefois, la billebaude n’est pas le plus efficace des moyens pour faire de la photographie animalière. Non, le moyen le plus efficace reste une association de plusieurs techniques, mais au moins la billebaude vous permettra d’explorer l’environnement et de trouver les emplacements éventuels où vous pourriez rencontrer telle ou telle espèce.

Si on devait définir à quelles espèces cette technique est la plus adapté, je vous dirais qu’elle est la mieux adaptée aux espèces les moins farouches. C’est à dire celles qui sont le moins dérangées par la présence de l’homme, la plupart des oiseaux et certains mammifères comme le chevreuil ou le bouquetin, qui sont tout deux assez habitué à la présence de l’homme. 

L’affût

La technique dont je vais vous parler maintenant est la plus répandue dans le monde de la photographie animalière. Mais cela ne se fait pas n’importe comment, avant tout il convient de bien comprendre son utilité et son fonctionnement pour pouvoir l’utiliser correctement.

Tout d’abord, qu’est ce qu’un affût? 

L’affût est un terme qui, une fois encore, a été emprunté à la chasse. Il s’agit en fait de se placer dans une cabane, une tente ou tout autre structure permanente ou éphémère pour se cacher des animaux afin de faire oublier votre présence à ces derniers. Et comme cela, vous serez en mesure de les photographier sans les déranger. 

Je vous disais plus haut, strucutre permanente, ou éphémère. 

Ce qui m’amène au point suivant, quels sont les différents type d’affût qui existe? 

Premièrement, il existe les affûts que j’appelerai “aménagés”. C’est souvent des cabanes ou des “miradors” construit à des emplacements stratégiques pour l’observation de la faune. Bien que facile d’accès, ce n’est pas toujours les meilleurs endroit pour faire de la photographie animalière et ceci pour deux raisons principales. Premièrement, souvent beaucoup de gens y ont accès et tous ne savent pas forcément quelles sont les règles d’usage. Je me souviens d’une fois où j’étais dans un affût “aménagé” proche de chez moi et ou un homme à fait le tour complet de l’affût, ne manquant pas d’effrayer au passage tous les oiseaux qui se trouvaient à proximité. Il est entré dans l’affût y est resté moins de deux minutes, a soupiré et est reparti comme il est venu… Autant vous dire que ce jour là, une fois qu’il était passé deux fois devant l’affût, je n’ai plus vu d’oiseaux… 

Enfin, tout ça pour dire, qu’il y’a du bien et du mal dans ce type d’affûts, l’avantage, c’est qu’ils sont déjà installés, les animaux y sont habitués et souvent ils offrent de très bons angles de vue. Mais leurs inconvénients sont, qu’ils sont régulièrement mal utilisés, que souvent beaucoup de personnes passent  aux environs et dérangent plus facilement les animaux et l’angle de vue est toujours le même. 

Les différents types d’affûts

Le premier type d’affût dont je vais vous parler, c’est les affûts improvisés, souvent, on ne peut pas se permettre d’emporter tous notre matériel pour monter un affûts dans la nature. Alors on doit composer avec les moyens du bord. Comme dans l’exemple ci-contre où un peut voir comment je monte un affût de fortune au sol. Il a l’avantage d’être rapidement installé, moins de deux minutes! Bon, je vous l’accorde, celui que je vous présente là n’est pas bien placé et j’ai juste monté l’affût, j’ai fignolé aucun détail! 

En temps normal, j’aurais monté mon affûts au pied d’un arbre pour profiter de son tronc et de ses branches pour masquer un peu plus mon affûts et j’aurais encore ajouté du bois mort et des feuilles sur le filet de camouflage. Mais, l’exercice ici était surtout de vous présenter ce qui est faisable. Pour monter cette affûts, vous n’aurez besoin d’avoir qu’un filet de camouflage et votre sac à dos. Je vais vous expliquer comment faire. 

La première chose à faire, c’est de trouver l’endroit où vous souhaitez placer votre affût de fortune. Une fois que vous l’avez trouvez, vous posez votre sac à dos à son future emplacement et vous placez votre appareil photo dessus. Attention à bien vérifier que votre champ de vision corresponde à ce que vous voulez et qu’il n’y ait pas d’obstable directement devant votre champ de vision, sinon ça ne sera pas très utile comme affût! 

Ensuite, il vous faudra trouver deux branches tombées par trop cassantes et assez solides! N’allez pas prendre un tronc non-plus, ça ne serait pas très efficace. 

Quand vous avez vos deux branches, vous les plantés de parte et d’autre de votre sac à dos, mais dans le sol, pas dans le sac à dos, hin! 

Et vous faites en sorte qu’elles soit légèrement incliné vers l’arrière, ceci permettra, une fois que vous aurez mis le filet de camouflage dessus d’avoir une partie du filet que revient au-dessus et à côté de vous, vous camouflant un peu plus encore. Dès que vous avez installé le filet de camouflage sur les deux branches, agrémentez le de quelques feuilles mortes, branche mortes, etc, selon votre convenance. Et vous avez monté votre affût de fortune! 

Maintenant, un peu plus simple que l’affût de fortune, il existe tout un tas de tentes affûts. Elles offrent pour la plupart, un meilleur confort et un camouflage, souvent, à 360°! Il en existe, de toutes les formes et toutes les tailles immaginables, personnellement, j’en ai une assez simple qui peut s’adjoindre d’une zone sommeil pour les affûts de plus longue durée. Je l’ai déjà utilisée à plusieurs reprises et elle est vraiment d’une grand efficacité et surtout, elle est montée et installée en moins d’une minute. 

En conclusion, il existe différentes techniques d’affûts et d’approche et aussi différentes manières d’aborder le sujet. Le point important dans la photographie animalière, c’est surtout la connaissance de l’animal que l’on souhaite photographier. Ceci nous permettra de savoir dans quel milieu le trouver, de mieux connaitre son comportement et ses habitudes et ainsi d’augmenter nos chances de le rencontrer et d’avoir de beaux clichés à rapporter. Je vais d’ailleurs commencer une série d’article de présentation de différentes espèces animales pour vous expliquer comment réussir à les prendre en photo plus facilement. 

La tenue de camouflage

Et oui, la technique la plus simple à mettre en oeuvre pour observer des animaux dans leur milieu et ceci, sans devoir se trimballer du matériel, ça reste la tenue de camouflage. Après, il existe différents types de tenues de camouflages, mais on va faire court. On va simplifier en parlant de deux catégories de tenue, les treillis conventionnels et les camouflage 3D. Sur la photo ci-contre, je vous présente mon camouflage 3D.

ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianJapaneseKoreanPortugueseRussianSpanish