+4179 946 20 43 info@caryl-treuthardt.ch

La composition Photographique

En voilà une base qui est importante!

Mais avant de se lancer dans le sujet à fond, voyons un peu quelques notions de bases, qu’il est extrêmement important de maitriser à fond!

Le nombre d’or

S’il y’a une chose à savoir, où tout du moins à voir et à comprendre en photographie, c’est les mécanismes de lectures d’une image. Et par cela, comprendre les mécaniques inconscientes du cerveau qui entrent en jeu lorsque l’on voit une image pour la première fois.

Lorsque l’on se retrouve confronté à une image pour la première fois, on aura dans un premier temps tendance à analyser les lignes qui constituent ses tiers et les points d’intersections entre ces lignes. Cette notion est appelée la règle des tiers, cette règles fondatrice de la photographie actuelle, est très simple à mettre en place et aussi tout autant simple à comprendre. 

Prenons par exemple cette image: 

C’est un bâtiment somme toute assez complexe, avec beaucoup de colonnes, d’éléments décoratifs et des lignes assez variées. D’ailleurs, cette photo doit certainement vous paraitre assez agréable à regarder alors même qu’il ne s’agit que d’un bâtiment, c’est simplement parce qu’elle répond complétement à la règle des tiers!

Enfin, on dit qu’une image parle mieux que mille mots, aussi, je vais ajouter des repères à 33% et 66% en horizontal et en vertical afin que vous puissiez mieux voir.

On voit très bien maintenant que les lignes principales de la photographie suivent les lignes placées à nos repères. On voit tout de suite que chacune des deux tours se trouvent sur une des lignes verticales et que le crénaux se trouve sur la première ligne horizontale. Ainsi, on voit tout de suite pourquoi cette image nous parait agréable à regarder et pourquoi sa lecture est aussi aisée.

Mais, il faut savoir que cette règle des tiers n’est qu’une simplification de la “Divine proportion”! Mais si, vous savez, le nombre qui définis le beau, celui qui a été utilisé dans beaucoup de tableau très célèbre, dans des construction architectorale majeure, etc. 

En fait, si on reprends le nombre d’or et qu’on en applique le graphique résultant de l’équation sur une photographie, on comprendra assez rapidement quelles sont les zones qui ont une forte puissance et les lignes qui seront importantes pour exprimer un mouvement. En réalisant un petit graphique excel, j’ai été en mesure de vous en extraire la forme qui est la suivante:  

Le nombre d’or était déjà utilisé par les Grecs, comme par exemple dans le Parthénon(le temple que les Grecs consacraient à certains de leurs dieux) dont le fronton est inscrit dans un rectangle dont les longueurs des côtés adjacents ont le nombre d’or comme rapport. Les peintres et architectes comme Botticelli, Dali ou Le Corbusier, pour ne citer qu’eux, l’ont utilisé dans leurs oeuvres. Le nombre d’or est souvent associé à des qualités esthétiques particulières et à des proportions harmonieuses. On constate aussi généralement que le rapport de la taille d’une personne avec la hauteur de son nombril est proche du nombre d’or…

https://www.podcastscience.fm

Il est évident que cette spirale de base peut être placé dans n’importe quel sens sur une image, aussi, il y’aura plusieurs sens de lecture et plusieurs manières d’arranger notre sujet pour que celui-ci corresponde à notre vision finale. On pourra par exemple imaginer que toutes nos spirales possibles regardent vers l’extérieur comme sur l’illustration suivante: 

On voit facilement, que beaucoup de différentes options s’offrent à nous sur l’orientation et le placement de notre spirale et aussi que nous allons pouvoir placer notre sujet de beaucoup de manière différente pour pouvoir l’intégrer de manière harmonieuse à notre cadre. 

Mais nous allons aussi voir qu’au dela de toutes ces concidérations mathématiques, il y’a encore beaucoup de choses qui vous faire intervenir notre sens de la com- 

munication! Aussi, nous allons maintenant aborder le sens profond ou tout du moins la communication par le placement et la direction, cela peut sembler un peu abrupt dit comme cela, mais vous verrez, tout vous semblera très vite beaucoup plus clair! 

Différentes règles pour différents sujets!

Connaitre les différentes règles et différentes techniques pour véhiculer son message c’est déjà 50% du travail vers une photographie réussie! Donc imprégnez-vous de ces règles, appliquez-les, comprenez-les et surtout pratiquez au maximum! 

Quelque soit le sujet que vous décidez de prendre en photo, il y’aura des règles spécifiques de composition. On va essayer d’aborder la majorité de ces différents sujets ensemble, si vous en voyez qui manque n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires, je m’empresserai de palier à ce manque! 

Le portrait

 

Voyons comme premier sujet, le portrait! C’est un sujet très répandu et non sans faute, c’est très facile de trouver des sujets pour faire des portraits, là où il est plus dur de le faire en photographie animalière, en macro ou encore en photographie de paysage! 

Mais loin s’en faut, la photographie portrait répond à beaucoup de règles de compositions! Au moins tout autant que n’importe quel autre sujet! Premièrement, sachez que les sens dans lequel va regarder votre sujet ainsi que l’espace que vous allez lui laisser dans le plan auront des effets sur l’interprétation de la photographie par les personnes qui la verront! 

Nous allons donc commencer par voir ces différentes techniques ensembles et nous allons aussi voir ce qu’elles peuvent véhiculer comme message au lecteur. Commençons pas analyser la position du sujet dans le cadre et la direction du regards ou du mouvement, car cela sera déjà une bonne base. 

Tout d’abord, pensez à ce que vous voulez que votre photographie exprime, par exemple, si on veut véhiculer un message de renouveau, d’avancement ou de dépassement de soi, enfin une photographie qui exprime une idée positive, on n’aura pas le même cadrage que si on aimerait véhiculer un message un peu plus “noir”, comme une forme d’enfermement, de mélancolie voir même de tristesse! 

Prenons le premier cas de figure, on aimerait exprimer des choses positives; c’est très simple, on va commencer par laisser de l’espace à notre sujet, cela se fait très simplement en laissant de l’espace devant le regard de notre sujet. 

On voit sur la photographie ci-contre que le sujet se situe dans les deux tiers de gauche de ma photographie alors que le tiers devant le regards est complètement libre, ce qui renforce la notion de projection du regards, on voit que la modèle regarde vers l’avant! Et cette notion de regards vers l’avant est amplifiée par le fait qu’elle regarde vers la droite de la photographie. En effet dans notre culture le sens de lecture partant de gauche pour aller vers la droite, on aura naturellement tendance à imaginer qu’un regard allant vers la droite exprimera un regards vers l’avant! 

Alors que si on fait en sorte que notre sujet regarde vers la gauche du cadre, on voit tout de suite que cela donne un côté beaucoup plus mélancolique à notre photographie! C’est assez simple avec cet élément en poche de jouer sur deux tableau très différents et on remarquera tout de suite également que pour ces deux photographies, le placement des sujet répond soit à la règle des tiers, soit à la règle du nombre d’or et de la spirale de Fibonacci! Maintenant, il ne vous reste plus qu’à expérimenter ces deux modes de compositions pour faire passer votre message! 

Il existe de nombreuses autres techniques de compositions pour les photographies de portrait, je vais encore vous parler de la technique du cadre dans le cadre. Son nom est somme toute assez explicite, cela revient en fait à ajouter un naturel dans le cadre de la photographie. On peut le faire de plusieurs manières; soit avec un cadre englobant complétement notre sujet, soit avec des éléments dirigeant le regard vers la zone que l’on souhaite mettre en avant, en l’occurence, notre sujet! 

Sur la photographie ci-dessus on voit deux lignes qui définissent notre cadre dans le cadre, dans un premier temps on a la ligne définie par les fleur au dessus de notre sujet et dans un second temps, on voit la planche inférieure du banc qui définie la ligne inférieure. 

On voit que ces deux lignes vos attirées l’attention du lecteur vers le centre de notre image, notre sujet! Maintenant, une autre technique de composition qui existe, c’est le fait de jouer avec les plans, ainsi, à la différence de l’oeil humain, l’appareil photo est capable de rendre certaines plan plus ou moins flous, ceci nous permettant une nouvelle fois d’attirer l’attention du lecteur vers notre sujet. 

Sur la photographie ci-dessus, le diaphragme a été ouvert au maximum pour que le second plan soit flou, ainsi l’attention du lecteur est concentré sur le sujet et non pas sur les fille dans le fond. En plus on voit que cela rend la photographie plus douce dans son ensemble, on verra moins le regard du lecteur se perdre sur des détails du fond de la photographie. Dans certains cas, pour un effet donné, on aura tendance à ne pas vouloir que notre arrière plan soit flou, mais dans de nombreux cas, un beau Bokeh d’arrière plan sera privilégié. Il est bien sûr évident que dans le cas du portrait, il faudra toujours que la mise au point soit faite sur l’oeil de notre sujet si c’est un profil ou un trois-quart, ou sur les deux pour les portraits de face, c’est un peu la règle fondamentale du portrait. Habituez vous à faire cette mise au point sur l’oeil, c’est le plus important! 

Je pense qu’avec ces bases, vous êtes déjà à même de produire énormément de différentes photographies avec différents messages et différentes symboliques. Je vais m’arrêter là pour ce qui est de cet article et je vous invite à suivre le suivant où je traiterai d’un autre domaine de la photographie, la photographie de paysage, avec une même optique, parler que de composition et de mise en valeur du sujet de la photographie! 

Si vous avez des questions ou des remarques, la section commentaire est là pour vous! 

Translate »