Les oiseaux du jardin, apprennez à mieux les connaitre

Histoire d'animaux

 Cette série d’article visent à vous présenter des animaux selon des thèmes particuliers. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire que ce que j’en ai pris à l’écrire.

Les oiseaux du jardin

Parlons un peu des animaux, avec cette fois, un article sur les oiseaux que l’on peut observer au jardin ainsi que leurs habitudes.

Nos voisins à plumes

Les oiseaux du jardin

Voici la suite de ma série d’article sur les oiseaux du jardin. J’aurai tarder à la publier, mais entre mon déménagement et la situation actuelle… J’ai eus de la peine à aménager du temps pour partager avec vous. J’espère que vous serez nombreux à lire ce nouvel article et que vous prendrez plaisir à rencontrer les oiseaux du jardin. 

Bergeronnette, oiseau du jardin facile à observer

Nos voisins à plumes

La nature est à notre porte !

Le monde des oiseaux dans les milieux urbains est bien plus diversifié que vous pourriez l’imaginer. Si vous y prêtez attention, on peut rencontrer plus de 50 espèces d’oiseaux dans les villes et les villages au cours de l’année.

Nos voisins à plumes sont partout et nous émerveillent de leurs chants ainsi que de leurs prouesses aériennes. Je vais essayer dans cet article de vous présenter les principaux oiseaux que vous pourriez observer autour de chez vous.

Et tout ceci en illustrant mes descriptions de photographies d’autres photographes. 

Le Pinson des arbres

Avec sa population estimée à plus d’un million de couples en Suisse, c’est de loin l’oiseau du jardin le plus représenté en Suisse. Bien plus représenté que le moineau domestique. Il évolue dans les haies et les bosquets, pouvant se contenter de quelques arbres et arbustes pour s’établir quelque part.

Il est plutôt sédentaire, bien qu’il lui arrive parfois de migrer sur de courtes distances pour l’hiver. Le mâle et la femelle présente un dimorphisme sexuel, ce qui veut dire qu’ils ne se resemblent que peu. Il est un peu plus grand que le chardonneret élégant

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

Le verdier d’Europe

L’euphorie du printemps déride même le musculeux Verdier, sévère et peu commode à la mangeoire en hiver. Mais qui participe pourtant à l’allégresse générale au point de concurrencer l’hirondelle par son vol nuptial et le canari par son chant. La musicalité de ses trémolos surpasserait même celle de ce dernier, s’il ne la compromettait sans trêve par des geignements disgracieux.

Essentiellement sédentaire, c’est le fringille qui s’est le plus rapproché de l’Homme. Manifestant le même penchant que le Serin pour les arbres exotiques sempervirents et profitant des mangeoires en hiver, ce qui lui a permis de coloniser les régions habitées en montagne.

Le moineau domestique

Qui aurait pu prédire que la bonhomie des «Pierrots», dont les pépiements étourdissants appellent à la sieste plutôt qu’aux vêpres estivales, vienne un jour à nous manquer?

Plus que tout autre oiseau, le Moineau domestique est le commensal de l’Homme et de ses bêtes depuis la nuit des temps. Mais toute médaille a un revers… Sa capacité inégalée dans le monde avien à s’adapter à l’environnement humain l’ayant rendu vulnérable aux pratiques urbaines modernes aseptisées à l’extrême, qui le chassent des centres-villes. Même s’il est encore bien loin de la voie de l’extinction, notre compagnon de tous les jours, dont l’ingéniosité est une source d’émerveillement sans cesse renouvelée, ne mérite certainement pas le mépris dont il est si souvent l’objet.

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

 

 

 

 

 

 

 

Photographie par: Bernadette SEYDOUX

Le moineau friquet

Le coquet Friquet aux joues fardées semble revendiquer l’égalité des sexes, la femelle étant identique au mâle. Originaire des steppes, il est la version campagnarde du Moineau domestique, bien plus affranchi de l’Homme que ne l’est son cousin des villes. Bien qu’il soit sylvicole pendant la période de reproduction, il est le premier des deux moineaux à avoir été touché par la banalisation du paysage induite par l’intensification de l’agriculture.

Le plus migrateur de nos moineaux apparaît en hiver dans les jardins périurbains, voire en montagne, d’où il disparaît pendant la période de reproduction.

Pour terminer

Vous l’aurez certainement constater, les oiseaux du jardin que nous pouvons rencontrer en Suisse peuvent aussi être très colorés. Il est souvent amusant de voir que beaucoup de gens ne savent pas qu’on a des oiseaux aussi colorés à notre porte. En tout cas, la réalisation de cette série d’article me fait vraiment plaisir et me permet de découvrir le travail d’autres photographes et ça, c’est toujours chouette. 

Je pense me limiter à quatre animaux par article afin de ne pas surcharger les articles, car si je commence directement avec un article regroupant plus de vingt espèces, ça serait assez vite indigeste pour vous.

Si vous avez envie de connaitre d’autres détails sur ces animaux, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires, afin que je puisse rajouter ces informations que vous aimeriez lire. Comme c’est mon premier article du genre, je compte sur vous pour m’aider. Votre avis est très important pour moi. 

Participez vous aussi au blog! 

Comme certains d’entres-vous l’auront remarqués, j’ai décidé de mettre à l’honneur d’autres photographes animaliers de la régions pour cette série d’article, par exemple dans celui-ci j’ai décidé de vous présenter le superbe travail de Bernadette Seydoux que vous pourrez retrouver sur facebook sur la page “Faune et Flore sauvages de Suisse”.

Vous y verrez beaucoup de photographes talentueux et pourrez échanger avec eux autour de notre passion commune, la nature sauvage. Et vous y apprendrez beaucoup de choses! 

Si vous souhaitez m’envoyer des photographies pour illuster mon prochain article, c’est sans soucis que vous pouvez mes les envoyer par mail sur l’adresse: info@caryl-treuthardt.ch le prochain article parlera de nouveau d’oiseaux.

Cette fois, nous parlerons du Pinson des arbres, du verdier d’Europe, du moineau domestique et du moineau friquet. Donc, si vous souhaitez être mis en avant dans cet article, n’hésitez plus une seconde. 

Pour aller plus loin

Si vous voulez encore approfondir vos connaissances sur ces oiseaux, je ne peux que vous inviter à aller sur le site de l’observatoire ornithologique de Sempach. Et si vous souhaitez en apprendre plus sur la manière de les prendre en photo, je vous invite à lire mon article sur la base de la photographie animalière. Et pour en apprendre encore plus, je peux vous conseiller le livre reconnaitres facilement les oiseaux du jardin livre très bien fait et vraiment bon marché sur l’identification des oiseaux de nos jardins.